Libres ! par Hubert Haddad

La liberté d’être libres

Hubert Haddad

Mais existe-t-elle la liberté, pour celui qui cumule toutes les aliénations psychophysiques et sociales ? Dès lors que l’idée en vient à l’esclave ou au maître circonspect, elle s’impose dans son irréalité la plus flagrante  par-dessus l’irrépressible éboulement de l’existence: je ne suis rien sur cette terre qu’un hasard coïncidant au phénomène humanité, à la passion, au rêve et à la douleur, à l’espérance inestimable. Dans cette vacuité solaire, l’équilibre des destinées ne prend sens que par l’évidence absolue de l’altérité : « je » n’est pas un autre, il est l’autre véritablement ! Et tout ce que je puis vivre et partager ne prend sens et réalité que dans cette simultanéité. Ainsi la liberté me condamne et me sauve : sans elle je ne suis pas, par elle je disparais. Elle me traverse et me porte, souffle même de l’esprit que la mort cerne et défie incessamment. Elle n’est pas un symbole, elle est l’instant même. Les mécanismes comportementaux, les motifs inconscients de nos actes, les pulsions primitives plus ou moins sublimées, les lois du déterminisme universel, la structure innée de notre système nerveux, voire les jeux de langage wittgensteiniens, n’empêcheront jamais d’en appeler à la délivrance par cette intuition immédiate du mystère qui préside à toute présence, et à partir de quoi notre représentation, fût-elle corsetée de rationalité, va s’arroger cette invention évolutive indéfinie déployée en regard des cultures et des civilisations : la liberté partout en jeu, inquiétée, bafouée, revendiquée et bientôt égale à l’humain partage. Intime pulsation qu’un souffle porte, elle s’apparente au tremblement du mystère en nous, à cette flamme de la conscience toujours au bord de l’extinction mais qui à tout moment se ravive – ce qu’on appelle âme ou désir et qu’un sursaut d’éveil rassemble à la proue des mondes. Libres, nous sommes faits pour surmonter nos plus flagrantes comme nos plus secrètes aliénations. La liberté prend figure dans une sorte d’engagement faustien en défi au déterminisme universel. Comme le disait Nelson Mandela, déjà faut-il avoir atteint « la liberté d’être libres ».

H.H.

 

Publicités