Journée professionnelle – Ecrire, traduire, lire

Les littératures étrangères viennent à nous par le travail des traducteurs. Mais quel est-il ? Professionnels de la chaîne du livre et lecteurs sont invités à ces ateliers d’échanges.

Cette journée est ouverte aux professionnels du livre et de la lecture (bibliothécaires, libraires, traducteurs, éditeurs) ainsi qu’aux enseignants, documentalistes, universitaires, étudiants mais aussi à toutes les personnes qui s’intéressent à la traduction et à la littérature.


Entrée libre et gratuite sur inscription lettresdumonde@free.fr

Lieu : Bordeaux, bibliothèque Mériadeck

Vendredi 27 novembre

9h15 : LES ENJEUX DE LA TRADUCTION LITTÉRAIRE
Pourquoi et comment traduire ? Imaginons — rien qu’un très bref instant ! — ce que seraient nos bibliothèques sans les traducteurs…
Dans la chaîne du livre, le traducteur tient un rôle primordial. Il est le tout premier lecteur, celui qui toujours furète, à la recherche d’une histoire, d’une écriture, d’une œuvre en train de se faire… Comment travaille un traducteur ? Quelle formation ? Quel goût pour la découverte ? Quel apprentissage au long cours ? Quels liens tisse-t-il avec l’auteur ? avec l’éditeur ? avec le lecteur, à savoir : nous ?

9h30 – LE TRADUCTEUR, AMBASSADEUR DE LA LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE
Intervention de Laurence Kiéfé, Présidente de l’Association des Traducteurs Littéraires de France (Paris).
Après avoir longtemps exercé le double métier d’éditeur pour la jeunesse et traductrice de l’anglais, Laurence Kiéfé se consacre désormais à la traduction et donne des cours

et des conférences, notamment à l’École de traduction littéraire (ETL-CNL/ASFORED) et au master pro de traduction littéraire à l’université Denis-Diderot/Paris 7.

10h – UNE MAISON D’ÉDITION ET SON ENGAGEMENT à (RE)TRADUIRE UN CLASSIQUE DE LA LITTÉRATURE GRECQUE
Avec Géraldine Chognard, éditions Cambourakis et René Bouchet, traducteur
Les éditions Cambourakis ont publié au printemps 2015, dans une nouvelle traduction de René Bouchet, l’un des plus grand classique de la littérature grecque et mondiale : Alexis Zorba de Nikos Kazantzaki.

Projection dans sa version numérique restaurée du film Zorba, le grec, de Michael Cacoyannis au cinéma Utopia le vendredi 27 novembre à 20h30

11h – LA LITTÉRATURE ARABE AUJOURD’HUI : QUELS ENJEUX ?
Intervention d’Emmanuel Varlet, traducteur de l’arabe, il développe le domaine arabe au sein de la collection « Cadre Vert » aux éditions du Seuil. En présence de l’écrivain Ali Bader (Papa Sartre, 2014, Le Seuil) traduit de l’arabe (Irak) par May A. Mahmoud.

14h30-16h30 • Le métier de traducteur : où en est-on aujourd’hui ?
Avec Laurence Kiefé, traductrice et présidente de l’ATLF, et Corinna Gepner, traductrice et trésorière de l’ATLF.
Dans quelles conditions travaille aujourd’hui le traducteur ?
Ces dernières années ont été riches en négociations et en réformes. Après le Code des usages signé en 2012 entre les éditeurs et les traducteurs, après les négociations entre les éditeurs et les auteurs qui ont abouti au nouveau contrat d’édition entré en vigueur en janvier 2015, après les amorces de réforme des retraites générales et complémentaires, où en sommes-nous, nous les traducteurs ?
Laurence Kieffé et Corinna Gepner feront un tour d’horizon des évolutions récentes, avant d’échanger avec les participants et de répondre à leurs questions.
Séance destinée en priorité aux traducteurs, mais ouverte à toute personne curieuse des conditions d’exercice de ce métier.


Cette journée est proposée et organisée par l’association Lettres du monde, en partenariat avec Écla Aquitaine et l’Association des Traducteurs Littéraires de France (Paris).
Elle est animée par Philippe Fusaro, écrivain, traducteur et libraire à L’Oiseau Siffleur (Valence).