Dror Mishani

Mishani © Yanai Yechiel 2

ISRAËL

Né à Holon, Dror Mishani, universitaire, enseigne la littérature israélienne et l’histoire du roman policier à l’université de Tel Aviv et collabore occasionnellement au quotidien Haaretz. Il a délaissé son activité d’éditeur de polars et de critique littéraire pour se consacrer à l’écriture. Avec sa série Les Enquêtes du commandant Avraham, Dror Mishani s’est imposé comme le chef de fil du roman policier israélien et offre le portrait des classes moyennes de son pays et des banlieues de Tel Aviv, hantées par la banalité du quotidien autant que par la présence toute proche d’une guerre qui ne s’éteint jamais.
© Yanai Yechiel

À lire : Les doutes d’Avraham, 2016
La violence en embuscade, 2015, traduits par Laurence Sendrowicz. Publiés aux éditions Le Seuil

Coup de coeur
“Par le biais du polar, un genre qui pointe son nez depuis peu en Israël, Dror Mishani donne à découvrir l’envers du décor de sa société, ses banlieues, ses gens tiraillés. Avec tendresse et humour, il guide ses personnages jusqu’à nous. Salvateur !” Martine Laval, critique littéraire.

Où rencontrer Dror Mishani ?
VENDREDI 17 NOVEMBRE
BORDEAUX / Molière scène d’Aquitaine, 19h
Coup d’envoi Lettres du monde 2017 avec Elitza Gueorguieva, Jean Hegland, Emmanuel Dongala, Antoine Choplin, animé par Francesca Isidori, journaliste.
Interprète de l’anglais, Thibaud Gendreau des éditions Gallmeister, et de l’hébreu, Noam Ginossar.

SAMEDI 18 NOVEMBRE
> GRADIGNAN / Médiathèque Jean Vautrin, 18h30
Regarder à l’oblique, rencontre animée par Véronique Durand. Interprète : Noam Ginossar

DIMANCHE 19 NOVEMBRE
> BORDEAUX / Librairie L’autre Passeur, Darwin, 11h
Le polar, un genre en mutation. Rencontre animée par Véronique Durand. Interprète : Marie-Caroline Aubert, éditions du Seuil
> BORDEAUX / Librairie La Machine à Lire, 15h
Quand des écrivains jouent le rôle de libraire et conseillent aux lecteurs leurs coups de cœur… il y a de la surprise dans l’air ! Ces livres que nous avons tant aimés avec Elitza Gueorguieva, Sara Rosenberg, Emmanuel Dongala, animé par Véronique Durand. Interprète : Noam Ginossar

Publicités